sommeil
BILLETS D'HUMEUR

Marchand de sable et premier amour

Le sommeil et toi mon bébé premier…

Voilà que la nuit tombe mais je tiens debout pour te bercer.

Mon nourrisson, au rythme de mes pas, au son de ma voix, toi contre moi. Mon tout dans mes bras. Les yeux éveillés, toujours, vers le monde que tu aimes contempler.

J’ai appris à te déposer délicatement dans ton lit une foi endormi. J’ai appris à marcher discrètement dans la nuit.

Dans le silence et l’obscurité mes pleurs se sont parfois mêlés aux tiens et heureusement, ces nuits là, avec ton papa, on s’est tenu la main.

Il y a eu aussi ces nuits où je n’attendais qu’une chose c’est d’être demain.

Mon amour, il nous a fallu du temps pour comprendre l’évidence. Tes angoisses, ton arrivée dans ce monde immense.

Il te fallait apprivoiser l’inconnu, le froid, la lumière et le bruit. II te fallait t’habituer à ta maison, à ce nouveau cocon après ces 9 mois au creux de moi, dans ton petit nid.

Certains disaient que c’était mal t’habituer. Sans doute plus facile de laisser pleurer. Mais ils ne savaient pas qu’à tes maux mes mots ne suffisaient pas. Ils ne savaient pas que nous avons tout essayé mais que ça ne marchait pas.

Dans la chaleur d’un câlin, mes bras te disaient n’aie pas peur je te tiens, dans la douceur d’une caresse mes mains traduisaient je suis là ne crains rien.

Sache que jamais oh non jamais je ne me suis forcée même si je fus épuisée. C’est mon instinct que j’ai écouté. Ce sont tes besoins qui m’ont guidée.

Et puis, tu sais mon tout petit, depuis ton premier cri tu es ma vie.

Je sais que mes actions d’aujourd’hui feront notre relation de demain. Je veux que toute ta vie tu trouves chez moi le réconfort dont tu auras besoin.

Ma vie pour la tienne, pour toi ce poème, j’espère que tu comprendras que chaque fois que je te regarde je te dis je t’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *